Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

[entretien] Ma candidate : Eva Joly

12 Avril 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Entretiens

Jeu de questions/réponses avec @Floripedes, "twitteuse" qui soutien Eva Joly dans la course à la Présidentielle.

 

Mon profil politique :
Je suis adhérente d'Europe Ecologie Les Verts depuis mars 2011. Je m'intéressais déjà à EELV à l'occasion des élections pour le Parlement européen, mais je ne m'étais pas "encartée". Je n'avais jamais été encartée car j'ai une profonde méfiance, à juste titre, des partis politiques. Ce qui m'a conduit à adhérer à EELV est une épiphanie à la suite du documentaire "Notre poison quotidien" sur la notion de "dose journalière admissible" dans les pesticides et autres chimiques que nous avalons et la notion de "perturbateurs endocriniens" qui a été diffusé sur Arte le 15 mars 2011 (et que l'on peut trouver ici : http://www.arte.tv/fr/3673748.html). Je me suis rendue compte qu'il était urgent de changer de paradigme dans la façon dont nous produisons et consommons, car nous sommes en train d'aller droit dans le mur et par là j'entends notre destruction à brève échéance si l'on considère l'échelle du temps non pas en une génération, mais à trois voire deux générations. Je ne suis pas une "écolo" traditionnelle, ni une végétarienne invétérée : j'adoooore la viande rouge bien saignante et le foie gras poêlé ! Il m'est difficile de revenir sur mes vieilles habitudes et l'abandon du "macdo-vite-fait" ne va pas de soi. Néanmoins, il me semble absolument vital non seulement de réfléchir à l'impact que notre mode de vie a sur notre planète, mais surtout d'engager sérieusement un mouvement d'arrêt de cette consommation que je n'hésite pas à qualifier d'hystérique. Par ailleurs, et surtout, je suis profondément convaincue que la cupidité de nos élites est la base de l'injustice fondamentale qui génère non seulement des disparités économiques insupportables entre nous tous, que l'on habite en Europe ou en Afrique et dans tous les continents, mais surtout est le moteur de la violence et des guerres. Cette cupidité est actuellement à son paroxysme et il faut l'éliminer. L'écologie politique vise également une meilleure redistribution de la richesse et des ressources de notre planète pour le bien de tous. Nous ne pouvons plus raisonner en termes nationaux, les frontières n'ont aujourd'hui plus de sens si ce n'est celui de l'exclusion. C'est pourquoi, j'adhère au projet d'Europe Ecologie.


Les trois raisons principales pour lesquelles Eva Joly est la meilleure candidate à l'Election Présidentielle en France :
Eva Joly est la seule candidate qui porte l'écologie politique comme projet principal dans cette campagne. Les autres candidats parlent peu ou pas du tout de l'écologie. Tout se cristallise actuellement sur la sortie du nucléaire et Eva Joly a démontré qu'il est possible de le faire en 20 ans et que cela ne représente pas un marasme économique comme l'agitent ceux qui défendent l'industrie du nucléaire. En effet, pour sortir du nucléaire il faut créer des emplois pour le démantèlement, mais surtout il faut des emplois nouveaux pour la construction et l'invention de nouvelles formes d'énergie renouvelable non polluante. La viabilité économique de son plan de sortie du nucléaire a été validé par des économistes de haut niveau, contrairement aux propositions de mesures économiques contre la crise que présente Nicolas Sarkozy par exemple. Au delà du nucléaire, c'est le développement des transports en commun, la modification radicale des modes de production agricole et la reforme de la politique agricole européenne qui loin de garantir la survie alimentaire, est en train de bouleverser les équilibres mondiaux avec, par exemple, le développement de la pêche intensive dans le tiers monde qui est une aberration économique et écologique.

Eva Joly est la candidate dont les convictions de justice, d'éthique et d'humanité sont les plus ancrées. Elle n'est pas issue du "sérail politique" en ce sens qu'elle a travaillé comme magistrate, comme conseillère juridique et en stratégie économique, en France et ailleurs dans le monde, avant de couronner une vie de combat pour la justice par un projet de changement politique.  Les Français ont une vision faussée de la vie et de l'action d'Eva Joly. Je pense que le fait qu'elle se soit attaquée à l'élite économique et politique française (de gauche et de droite) y est pour beaucoup car les media l'ont présentée comme une femme insensible et vindicative, ce qu'elle est loin d'être. A ce sujet, je vous conseille la lecture de son livre "Sans tricher" où elle relate le parcours de sa vie et les convictions qui animent aujourd'hui son combat politique. C'est une femme intransigeante, certes, mais elle a raison de l'être car à force de compromettre ses convictions nous en sommes arrivés à ne plus vouloir voter pour qui que ce soit. Dans le cadre de la lutte qu'elle mène contre la corruption, elle a acquis des compétences qui sont nécessaires pour remettre notre démocratie sur les rails. Les conseils qu'elle a prodigués à l'Islande pour déterminer les responsables du marasme économique de ce pays l'ont conduite également à conseiller au peuple islandais de refuser de payer les pots cassés par les spéculateurs financiers et elle a eu raison. Aujourd'hui l'Islande est une des économies européennes qui se portent le mieux alors que la catastrophe qui était annoncée aurait dû conduire ce pays à la situation dans laquelle la Grèce se trouve actuellement. La connaissance intime qu'Eva Joly a également du pouvoir judiciaire, me rassurent en tant qu'avocate, car elle sait pertinemment quelles sont les obstacles à surmonter et les besoins à pourvoir pour que cette institution qui est en crise actuellement en France puisse se redresser.

Eva Joly est la seule candidate qui fonde réellement sa vision politique du futur sur l'Union Européenne. Il est fondamental que nous ne nous replions par sur nous-mêmes en France et que nous donnions un élan politique à l'Europe, non pas pour servir nos intérêts nationaux, mais pour donner plus de pouvoir à une institution qui ne peut se développer que par la solidarité des Européens et non par une ouverture des frontières purement marchande. 


Les limites d'Eva Joly et ce qui pourrait la desservir :
L'écologie politique est un mouvement récent et la culture politicienne de l'instillation de la peur qui provoque des replis communautaristes de tout bord rend difficile l'accès à cette pensée par la majorité des électeurs qui ont peur, à juste titre, de la crise, du chômage, de la violence dans notre société. Je pense que nous nous faisons phagocyter par les media de masse qui ne nous servent que des images choc et des débats irrespectueux et superficiels qui rendent impossible une réflexion sérieuse. Par ailleurs, certains élus verts sont beaucoup trop préoccupés par l'exercice du pouvoir politique et ont saboté la campagne d'Eva Joly qui avait pourtant besoin d'un soutien indeffectible de tous les élus compte tenu de son inexpérience dans les campagnes électorales et la médiatisation de la vie politique. Je crains également que la France ne soit pas encore prête à accueillir une candidate qui n'est pas née sur son territoire et issue de parents français et ce en raison des peurs instillées par les politiciens depuis des siècles sur la "menace de l'ennemi intérieur" que seraient les étrangers naturalisés. Toutefois, le simple fait qu'Eva Joly puisse être candidate à l'élection présidentielle honore la France.


Ce que j'attends d'Eva Joly :
J'attends qu'elle n'abandonne pas le combat contre l'injustice, la corruption et pour le changement pour un monde plus respectueux de la nature et des autres habitants de cette planète. Mais je suis sûre qu'elle ne laissera pas tomber ! J'espère que les votes qui s'exprimeront lors du premier tour donneront de l'élan et du poids à sa présence dans le paysage politique français pour qu'elle puisse porter notre voix que ce soit dans l'hémicycle national ou au parlement européen.


Et au second tour ? 
Je ne suis pas dupe et je sais qu'Eva Joly ne figurera pas au second tour. Dans l'hypothèse d'un face à face Sarkozy - Le Pen, je voterai blanc. Pour moi c'est blanc bonnet et bonnet blanc. Dans l'hypothèse d'un face à face Hollande (ou Mélenchon, qui sait) contre Sarkozy ou Le Pen, je voterai pour le candidat de "gauche" (car pour moi Hollande est au mieux un candidat du centre) en souhaitant ardemment que l'écologie politique soit entendue par ces candidats de gauche.

Partager cet article

Commenter cet article

Floripedes 19/04/2012 19:14

Bien sûr que mon vote rejoignera le vôtre le 6 mai ;-)

Par ailleurs, je confirme que pour moi, le seul vote possible au premier tout est pour Eva Joly pour trois raisons : c'est la seule qui porte un projet écologique sérieux, c'est la seule qui
luttera indéfectiblement contre la corruption, où qu'elle se situe, gangrène de notre démocratie et obstacle à une répartition des richesses juste, elle luttera pour que l'Europe redevienne
l'Europe des peuples et non l'Europe des marchands.

Votez pour Eva Joly !!!

tebruc 13/04/2012 09:50

J'approuve dans une grande partie votre réflexion sur le devenir du monde et la nécessité de changer notre mode de produire et de consommer. Je pense que c'est une nécessite pour les 10 à 20 ans à
venir. J'apprécie beaucoup le courage, la ténacité et la sincérité d' Eva Joly. J'apprécie aussi Cecile Duflot, quoique en émettant un léger doute sur sa sincérité et ses motivations.
Pourtant, je ne voterai pas Eva Joly.
D'abord parce que le premier enjeu et la priorité de cette élection est de donner à la France un président honnête, capable, en changeant de politique et de manière d'agir, de rassembler les
français et de leur redonner un espoir qu'ils ont perdus. C'est indispensable pour remettre le plus rapidement la France dans le peloton de tête des nations financièrement autonome, et capable
d'influer sur l'état du monde. Je ne crois pas que Eva Joly soit cette personne là, non à cause de ses convictions, mais à cause de ses compétences politiques.
Ensuite, changer profondément notre mode de production et de consommation ne peut se faire au niveau national. C'est une action qui nécessite de changer l'ensemble de la culture du monde,
aujourd'hui complètement dominé par celle des Etats Unis. Une action au niveau local de la France n'y changera rien, comme la participation des verts au gouvernement en Allemagne n'a strictement
rien changé aux paramètres mondiaux.
Dernier point, je ne voterai pas Eva Joly à cause de ses "amis" et "soutiens", qui manoeuvrent politiquement comme les rad-soc des siècles précédents et me ramènent aux tristes jours de la
SFIO.
Le combat écologique ne se situe pas en France, ni même en Europe: il se situe aux US, en Chine, dans les pays émergents
C'est pourquoi, je ne me préoccupe aujourd'hui que de la France, et je voterai François Hollande, dès le premier tour, comme étant, aujourd'hui, le seul en mesure changer les lignes pour la France.
Et peu m'importe l'étiquette qu'on veut lui attribuer, de gauche, du centre, ou d'ailleurs.
A vous lire dans Twitter, j'ai l'impression que nous partageons souvent les même causes, et je m'honore de vous compter dans mes followers.
Tout ce que j'espère, c'est que votre vote rejoigne le mien le 6 Mai.
Merci à Naddie de nous donner l'occasion d'expliquer nos positions.