Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La bonne éducation

8 Juin 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Humeur

Avoir des enfants, c'est vouloir les faire grandir, et devoir les éduquer. 

 

Mange ta soupe, mets pas tes coudes sur la table, dis bonjour à la dame, et range ta chambre. Tiens-toi droite, mange pas avec tes doigts, assieds-toi correctement...

 

Pourtant chez nous, il y a tout de même de sacrées dérogations. Je me demande parfois si ce sont des atouts, ou des manquements. 

 

Régulièrement, Titou déboule dans le salon en suggérant qu'on prenne l'apéro. En ville, elle propose un verre en terrasse. Le soir en rentrant de chez nounou, parfois elle suggère qu'on pourrait peut-être aller au resto. 

Et parfois, on dit oui. Oh pas à chaque fois bien sûr. Mais pourquoi pas. Si ça nous fait plaisir, que ça lui fait plaisir, pourquoi se priver d'un moment partagé, juste parce qu'acquiescer serait céder ? 

 

Parfois, le soir, en semaine, après une grosse journée, on dine assis par terre, sur la table basse, avec les doigts en plus, de grignottages divers, où chacun se sert sans chichis, sans demander, selon son envie et son rythme. 

 

Peut-être devrait-ce être plus exceptionnel, qu'elle prenne la mesure du fait que ce n'est pas la règle. 

Mais là encore, pourquoi lutter et se forcer à respecter des codes lorsque s'en affranchir fait tellement de bien à tous ? 

 

Parce que finalement, les règles dont on fait fi, parfois ou souvent, permettent également de créer, provoquer, des moments hors de la routine, hors des règles, dont on étouffe parfois. 

On maintient les bases, toujours. On ne joue pas avec la nouriture, on ne fait pas de caprice, on est poli et on dit merci. Mais on a le droit de boire du coca en dinant et de manger avec les doigts. 

 

Je me demande parfois si ce n'est pas trop. Mais je n'ai pas envie de faire autrement, pas envie de me frustrer de ces moments sous le prétexte de transmettre la Bonne Education.

 

J'ai beaucoup lu ces derniers temps, que la génération des enfants-rois était un concept provoqué notamment par le fait que les parents, débordés ou adulescents, ne mettent pas assez de limites, parce qu'ils refusent de faire de l'autorité quand profiter est si simple, ce dont les enfants ne se privent pas d'abuser. 

 

Pourtant je ne veux pas croire que l'explication soit si simple. 

 

Oui Titou a souvent le droit de faire du manège quand on passe devant, parce que c'est un bonheur simple à lui offrir et que son rire crystallin emporté par le manège qui tourne nous réchauffe le coeur. 

Oui au gré des balades elle repart parfois avec un petit jeu, un livre. Oui chez le boulanger, il m'arrive de proposer une sucette ou un bonbon.

 

Mais jamais elle ne réclame, jamais elle ne demande plus. Un tour de manège, c'est un tour. Une nouvelle histoire pour ce soir, c'est pas deux, on choisit.

 

Alors finalement je me dis qu'on ne s'en sort pas si mal. Et que bonnes ou mauvaises, les règles ici nous correspondent bien. Et font d'elle une petite fille dont je suis fière.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Carole Nipette 11/06/2012 16:23

Tellement d'accord avec ce que tu écris ! il faut donner des bases c'est sûr mais après pourquoi être rigide tout le temps ? pourquoi se priver des bonnes choses même si elles se répètent ? tout ce
qu'on peut se permettre c'est maintenant qu'il faut faire, tant qu'on peut :) Souvent je suis effarée des règles chez certains, règles qui au final ne feront pas un adulte mieux dans ses baskets...
et vive l'apéro, ici elle réclame souvent car apéro = saucisson !

Naddie 19/06/2012 13:23



merci ! il faut en effet réussir à doser éducation et plaisir, ce n'est pas toujours facile mais c'est tout l'intérêt de l'exercice ! 


Entre enfant roi et retour de l'autorité, trouvons le dosage qui fasse de nos enfants chéris des adultes épanouis !



mistinguette de twitter 10/06/2012 19:24

Hello !
j'ai fait tout pareil et mes 2 garçons (9 et 13 ans)ne sont pas devenus des tyrans !!!
Au contraire ! ils nous trouvent plus cool que d'autres et ça c'est une joie !(bon on va attaquer l'adolescence on verra la suite)et ne réclament jamais rien.
De plus je ne peux pas m'empécher de penser qu'à 18 ans quand ils seront à la fac ou ailleurs (bref plus à la maison), tous ces moments pas "conventionnels" nous rapprocherons. Les bons souvenirs
c'est maintenant que cela se forge en faisant des petits riens rigolos avec ses parents, cela n'empêche pas de mettre des limites, mais parfois il faut se lacher avec eux, régresser et voir leurs
yeux briller.
Allez au boulot ! allons sauter sur les lits et se jeter les coussins dessus!

Naddie 10/06/2012 21:37

J'aime beaucoup ta manière de voir :-))
Et je crois que tu as fondamentalement raison !

Decleec 08/06/2012 23:43

Si je comprends bien, être parent consiste essentiellement à se poser beaucoup trop de questions ? ;-))
#pastaper

Naddie 08/06/2012 23:49

Il y a de ça oui ! Comme toujours qd on veut bien faire ! Le jeu consiste à s'en poser assez pour bien faire, mais pas trop, pour bien faire ;-)

lika 08/06/2012 23:07

le rire de son enfant y(a pas mieux...Et non y'a pas de mal à se faire du bien du moment que les bonnes bases sont données.
Cela dit le coup de demander l'apéro me rassure ^^

Naddie 08/06/2012 23:48

J'ai l'impression qu'un paquet de parents connaissent ça avec un certain sentiment de honte ;-)