Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La course des médias

22 Mars 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Humeur

Ce matin, j'ai vu la Une du Figaro. Elle faisait le tour de Twitter. 

 

La juriste que je suis a été choquée. La citoyenne aussi.

 

Pour ceux qui ne l'ont pas vue, la voici : 

 

getimage.jpg

 

 

Ce billet, je l'ai commencé ce matin. Alors forcément, maintenant, on connaît la fin. Et il sonne différemment. 

 

Mais tout de même. 

 

Tous les grands quotidiens ce matin titraient sur "la fin". Pariant visiblement sur le fait que l'affaire se dénouerait dans la nuit. 

"Fin de traque" pour la Dépêche du Midi. "L'assaut" pour Direct Matin, "Fin de Série pour le Tueur" pour les Dernières Nouvelles d'Alsace. 

 

Mais ce matin, rien n'était fini, et les gros titres sonnaient bizarrement. 

 

Hier, exceptionnellement, j'étais à la maison. A l'heure de la sieste de Titou, je suis tombée sur l'Edition Spéciale de France 3.

En moins de 7 minutes, le journaliste sur place a réussi à dire qu'il souhaitait rester prudent et ne communiquer aucune information qui ne serait pas confirmer, puis annoncer la mort du forcené, avant de revenir sur ses déclarations. 

 

Belle performance. 

 

Je passe sur les Hard News, qui ont réussi à tenir des heures de direct à grands coups de "Nous n'en savons pas plus, mais" et à grand renforts d'experts ès-tout. 

 

Même le Monde a publié une interview d'une voisine de la mère du suspect. 

 

Ce matin, pendant l'assaut du RAID, les commentaires plus contradictoires les uns que les autres ou plus creux se bousculaient. 

 

Ce n'est pas de l'info. C'est du temps d'antenne. 

 

Oui on peut tout dire quand il s'agit d'info. Mais pas n'importe quoi.

 

Mesdames et Messieurs les Journalistes, je vous en prie... Un peu de tenue ! 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

DeCleec 24/03/2012 22:14

Ce qui est choquant est la publication des photos s'il est vrai que les familles des victimes avaient demandé qu'elles ne le fussent pas.
Sur un plan plus juridique, on peut en tout cas regretter que les clichés et les noms des enfants le soient puisqu'il me semble que le Figaro commet là un délit. Mais bon, ce genre de
considérations est très accessoire en matière de presse ces temps-ci, je sais. ;-)

Naddie 27/03/2012 10:21



Contente de te voir de retour !
Je déplore également la mention de "tueur", la présomption
d'innocence est une base de notre droit pénal, et même si on peut le déplorer il est mort présumé innocent.
Au delà de ça c'est le côté anxiogène qui me heurte. Le visage du
méchant en gros plan, les victimes en médaillon, le fond noir,... C'est plus du journalisme mais de la mise en scène à vocation de peur, on se demande pourquoi....



Mat 22/03/2012 22:30

en résumé, ça donnait ça non?
http://www.slate.fr/france/52003/toulouse-mohamed-merah-siege-sans-fin-dessins

Naddie 23/03/2012 09:23



EXACTEMENT !!! magnifique !