Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Second Souffle, Philippe Pozzo di Borgo

13 Mars 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Sorties-Lectures

Je suis allée voir Intouchables, pour savoir ce qu'il en était de ce grand succès du cinéma français. 

Et chose rare, je me suis procurée le livre qui en est à l'origine. Pour voir combien la version filmée était exagérée, clichée. 

 

J'étais loin de la vérité !

 

 

 

Le-second-souffle.jpg

 

"Il est insupportable, vaniteux, orgueilleux, brutal., inconstant, humain. Sans lui, je serais mort de décomposition. Abdel m'a soigné sans discontinuité, comme si j'étais un nourrisson. Attentif au moindre signe, présent pendant toutes mes absences, il m'a délivré quand j'étais prisonnier, protégé quand j'étais faible. Il m'a fait rire quand je craquais. Il est mon diable gardien". 

(4ème de couverture) 

 

L'histoire vraie d'un nanti qui avait tout pour être heureux et à qui la vie a fait endurer le pire, et d'un homme qui s'était perdu et a redonné un sens à sa vie en donnant du sens à celle d'un autre. 

 

On détaille :


Le premier récit, "Le Second Souffle", s'achève en 1998. Le récit qui le suit s'achève en 2004 et correspond davantage à la période du film. 

 

Le fond de l'histoire est prenant, passionnant, bouleversant. Le combat de cet homme, qui fait face à des drames personnels et familiaux à répétition, jusqu'au pire avec son accident et le début du reste de sa vie. 

 

La "version originale" est bien plus poussée que le film, plus haute en couleurs. Contre toute attente le film serait plutôt une version gentillette et édulchorée. 

 

Philippe Pozzo di Borgo livre dans cet ouvrage ce qu'il a au plus profond, ce qui l'anime et le fait souffrir, ce qui le maintient en vie et ce pourquoi il s'est battu.

Ce qu'il a appris de lui et des autres aussi.

 

Un regard franc et clair sur sa condition, le recul de l'homme sur sa vie et la société. Pas de tabou, il se livre sans concession et sans faux semblant.  

 

 

Mon avis : 

 

Si l'histoire en elle-même est passionnante, bouleversante, parfois drôle, je suis plus réservée sur la forme. 

 

Je suis mal à l'aise de critiquer le style, qui d'abord est personnel, et surtout qu'il est difficile de maitriser lorsque l'on dicte son récit. 

J'ai parfois été gênée par les encarts, en cours de récit, du fil des pensées de l'auteur. Un peu le sentiment que parfois ça part un peu, que les pensées "coupent" le fil de la lecture. 

 

Mais force est de reconnaître que ce style parfois difficile donne du poids à ce qui est raconté. Les digressions ou réflexions, couchées sur le papier entre deux paragraphes, sont celles du coeur, et l'auteur s'y livre. 

 

Le livre mérite en tout cas d'être lu, et mon respect pour son auteur n'a pu que grandir au fil des mots qu'il me soumettait.

 

 

Bilan :

*** pour l'histoire

** pour la forme

Public intêressé

 

Le Second Souffle 

réedition suivie du Diable Gardien

Editions Bayard 2011

14.16 €

Partager cet article

Commenter cet article