Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Maternité, grossesse, parentalité : la vérité (2)

28 Mars 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Entretiens

Le retour à la maison, le début de la vraie vie de parent ! 

 

Certaines sont bouleversées par l'arrivée de l'Enfant, d'autres s'inquiètent de ne pas l'être, certaines enfin dépriment un peu....  

 

Pour toutes en tout cas, l'imaginaire de la grossesse se confronte à la réalité. 

 

Suite de l'entretien avec Jjalmad, Amandine, Cécile et RoseRenard. 

 

 

Retour à la maison : Facile ou cataclysme ? Biberon ou allaitement ? Là encore, quelques cous à tordre ? 

Jjalmad : Retour assez dur car mari stressé car en préparation d'un examen pro. Biberon après échec allaitement qui fut d'ailleurs assez dur (à la mater), mais, dès que décision prise, OK, et finalement bien contente que le père ait pu participer. Sinon, à part la flippe des pleurs du soir auxquels on s'attendait pas à ce point, assez cool. Seulement 1 à 2 réveils par nuit, a fait ses nuits à 5 semaines.

Amandine : Facile ET cataclysme :) Facile : joie, bonheur, on nous a laissé tranquille, le bébé dort, c'est la plus belle...

Cataclisme : le premier repas, grosse cata. le biberon marche pas, elle veut pas manger. Panique, énervement. On a fini par aller chercher le bib de la mat dans la poubelle. Biberon donc, je ne souhaitais pas allaiter. Les "tu la nourris?" m'ont donné des envies de meurtre.

Les parents et beaux parents, qui prodiguent des conseils à la con : faut la laisser pleurer (elle a 2 jours) ou qui te regardent avec un air goguenard quand tu te plantes. Les premiers jours, on est un tout petit peu susceptibles, alors mollo sur les moqueries.

Cécile : Retour à la maison flippée. A la maternité, t'es tellement entourée que tu trouves tout facile. Et puis tu rentres chez toi et tu te poses plein de questions au moindre cri, larme, pleurs.

Internet a été d'une grande aide j'avoue (consultation à bloc dès qu'elle se mettait à chouiner ou des trucs de ce genre).

Allaitement, mais vite arrêté (au bout d'un mois) et tant mieux, trop esclave de ton bébé au bout d'un moment.

Beaucoup de cous à tordre parce que quoi que tu fasses, y'a toujours quelqu'un pour t'expliquer comment il/elle fait et évidemment, mieux que toi. Au bout d'un moment, tu n'écoutes même plus, ça évite d'envoyer ballader les gens.

RoseRenard : Allaitement. Le retour a été plutôt doux.

Ma pédiatre et les sites ou brochures affirment qu'un bébé doit rester au sein au minimum 30 mn pour être rassasié. Contrairement à ce qu'ils laissent penser ce n'est pas une vérité absolue ! Le mien têtait 15 mn maximun pour manger à sa faim. A force de me l'entendre dire je finissais par angoisser et me dire qu'il ne mangeait rien. Au sein on ne voit pas quelle quantité bébé boit... Il grossissait bien mais c'est une chose qui m'a pas mal contrarié.

 

 

 Le matériel de puériculture, on débriefe ? (achats inutiles, les gadgets indispensables ?) 

Jjalmad : Nous on est assez minimalistes et on a récupéré la plupart du matos (frangin ou potes). En gros : lit, poussette, cosy, transat, siège auto, et maitenant chaise haute. That's it.

Amandine : Inutiles : chauffe biberon (température ambiante pour nous, donc totalement inutile) indispensables : porte bébé, arbre à biberons, mixeur (et pas forcément un baby cook) 

Cécile : Doudou indispensable (quoique à la naissance ils s'en foutent).

Babycook inutile.

Chauffe biberon moyen bof (préfère le micro ondes, ça va plus vite).

Le mobile au dessus du lit : inutile, friponne elle s'en foutait, et quand elle a grandi, elle se mettait debout pour le faire tomber en tirant dessus.

Transat moyen bof aussi : la mienne n'a jamais aimé être dedans.

Porte bébé inutile (oui j'ai une enfant particulière) : tout le monde dit que l'enfant adore ça, être contre l'un des parents. LA MIENNE DETESTAIT et hurlait à la mort jusqu'à ce que je l'en sorte.

Le parc : pas indispensable.

Je pense qu'il y a beaucoup de marketing pour rien en réalité et si un jour j'ai un deuxième, y'a beaucoup de choses dont je me passerai.

RoseRenard : J'ai remarqué que les gens offraient rarement des pyjamas et au début c'est quand même ce qu'il y a de plus confortable pour bébé !

En cas d'allaitement des coques et de la pommade sont indispensables, ne pas hésiter à utiliser des bouts de seins sachant que ça peut aider à tenir et ne pas s'inquiéter, on peut tout à fait les supprimer ensuite, bébé sait s'adapter.

Une tétine, les bébés ont un besoin de sussion non négligeable et ça peut être vite necessaire.

Pour un bébé nourrit au biberon un préparateur à biberon est très très utile, en 10 sec bib prêt à bonne temperature.

Un fauteuil confortable pour caliner/donner le sein dans la chambre de bébé

Une echarpe de portage pour calmer bébé, partir en balade mais attention pas tout le temps, bébé doit apprendre à s'endormir sans balancement et sans les bras sinon.....

 

 

 La reprise du boulot : Au bout de combien de temps ? Comment ça s'est passé ?

Jjalmad : Reprise au bout 4 mois. Contente de reprendre, je commençais à tourner en rond. Stressée par peur de pas réussir à prendre un rythme plus adapté en terme d'horaires, mais ça l'a fait.

Amandine : Tout de suite, la miss avait deux mois et demi. Ca s'est bien passé. j'étais plutôt contente de retrouver mon boulot, même si j'ai eu l'impression de laisser le bébé chez la nounou alors qu'elle devenait vraiment sympa et intéressante. On sort juste de la période dort-mange-dort-pleure-mange à ce moment là, je trouve ça un peu frustrant. 

Cécile : 3 mois pas plus (en même temps pas possible en tant que profession libérale).

Ca s'est très bien passé, mère indigne que je suis, je saturais de ne passer mon temps qu'à m'occuper de ma fille. Besoin de travail intellectuel, de conversations avec des vraies personnes.

On avait réparti les tâches avec mon ex : il la déposait le matin, je la récupérais le soir. Ca évitait également de trop empiéter nos temps de travail respectifs.

Après, j'avoue que partir le soir à 18h pour aller récupérer ma fille, mes boss l'ont moyennement apprécié mais bon, le boulot était fait.

 

 

Quel mode de garde ? Bilan ?

Jjalmad : Crèche. Super contente.

Amandine : On a eu 2 types de mode de garde, parce qu'on a déménagé. Le premier : crèche familale. Tout est géré par la crèche municipale, mais le bébé est gardé à domicile par une assistante maternelle, qui elle est surveillée par la crèche. Elle vont régulièrement à la crèche, une puéricultrice voit les enfants régulièrement, des sorties sont organisées, le matériel est fourni par la crèche, un psy peut être là en soutien si besoin (pour l'ass mat, le bébé et les parents) L'idéal pour moi, même si on ne choisit pas vraiment la personne qui s'occupe de notre enfant. Aujourd'hui, la petite est gardée par une assistante maternelle, ça se passe bien, mais c'est cher, et au moment de la choisir, on ne savait pas vraiment quoi lui demander... en plus, là on devient employeur, c'est moins fluide que la crèche familiale qui gère le salaire, elle. Enfin ma fille aime beaucoup sa nounou, et on s'entend très bien avec elle, donc là encore, on a de la chance. 

Cécile : Crèche.

Bilan : toutes les maladies possibles et imaginables (otites à répétition, gastro, varicelle, rhino, grippe). Mon pédiatre est devenu mon meilleur ami !

Malgré quelques petits énervements envers ma crèche (à cause de morsures), j'en suis très contente.

J'ai en même temps la chance d'avoir une crèche inter-entreprises qui a de gros moyens financiers, ça aide.

RoseRenard : Pour des tous petits de 0 à 6 mois la nounou est ce qu'il y a de mieux, ils ont besoin d'attention constante, des bras, de tranquillité, que l'on respecte leur rythme, ce que la crèche ne permet pas.

Mais dès 6 mois la crèche sans hésitation ! j'ai rencontré des nounous toutes très sympa mais impossible d'avoir totalement confiance, la créche m'apporte la sereinité de le savoir entouré de manière sécurisé et lui apporte la socialisation dont il a besoin.

Malheureusement on a pas toujours le choix.

Partager cet article

Commenter cet article