Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mère indigne si je veux

28 Février 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Humeur

Il n'y a pas si longtemps,un soir, le vendeur chez Picard m'a saluée comme une vieille connaissance, me demandant comment j'allais, et comment allait la puce. 

 

Et là un doute m'a saisie : je cuisine tellement peu que Picard fait à ce point partie de ma vie ? Est-ce que ça fait de moi une piètre ménagère, voire une épouse/mère indigne ?    

 

Suis-je à ce point une maitresse de maison déplorable que je suis plus connue du caissier de Picard que du primeur ou du boucher ? 

 

En fait peut-être bien.

 

En fait sûrement oui.

 

Et alors ?

 

Une copine m'a dit il n'y a pas longtemps qu'elle revendique le droit d'être une mère indigne. Elle a raison. Ô combien. 

 

Pourtant aujourd'hui il est prégnant le retour de la bien-pensance, sensé me remettre dans le droit chemin.

 

Toutes celles qui ont un jour ouvert un magazine sur la grossesse ou la maternité savent de quoi je parle : accouchement au naturel (et même à domicile!), allaitement au moins 6 mois, incitation au congé parental, cuisiner maison (et bio!), co-dodo...

 

Décidément j'ai tout fait de travers ! Un jour Titou me fera peit être un procès pour ça ! 

 

J'ai béni l'anesthésite et sa péridurale, allaité quelque semaines, juste le temps de pas aimer ça, repris le boulot alors que Titou avait 3 mois (... et avec plaisir encore !), et nourri cette enfant aux Blédichef ! 

 

Si ! 

 

Imaginez ! 

 

Cette petite était déjà entre de mauvaises mains....

 

J'assume avoir pensé (et dit!) que changer des couches et donner des biberons ne m'épanouissait pas, que mon cerveau ramollissait au fur et à mesure que les semaines passaient...

 

Encore aujourd'hui, après quelque jours à garder Titou, je suis bien contente de reprendre le boulot. Oui, je l'ai dit. Effrontée que je suis... 

 

De mieux en mieux, tenez vous bien... Indigne on vous dit....

 

Titou avait  à peine 6 mois quand on l'a lâchement abandonnée pour une première soirée à deux, et 13 quand je l'ai confiée une semaine aux bons soins de mes parents... 

 

Aujourd'hui (plus!) encore ! 

Un verre ou un resto le soir de temps en temps, entre copines, ou en tête à tête, une évasion dominicale le temps de faire du sport, activité rien qu'à moi, quelque jours en amoureux avec Chéri, et soirées théâtre ou ciné, dont on a jamais su se passer...

 

Mais pas seulement ! 

 

A la maison au quotidien, on vit comme on est ! 

 

Le week-end ou le soir, prise de flemme, je passe chez Picard donc, ou bien on se fait livrer. Du temps que je ne passe pas en cuisine est du temps que je passe à jouer, à discuter, à profter d'elle. Voilà mon point de vue. 

Et si Picard se décarcasse après tout.... 

 

Et si on se fait livrer, ou que c'est fast-food, qu'on mange tous assis autour de la table basse, je n'y vois pas déviance mais complicité. 

 

Ah il est beau l'exemple parental ! 

 

Mais je la regarde bien, et je ne trouve pas qu'elle ait l'air traumatisée par la vie que je/qu'on mène ! 

 

Quand je sors diner, elle me dit qu'elle aussi elle ira au restaurant avec ses copines quand elle sera grande. Et qu'elle ira au Pestacle.

 

Et ça pour moi, c'est une victoire. 

 

La mère indigne, pour qui l'Enfant n'est pas seulement l'alpha et l'oméga, pourrait bien donner une fillette curieuse du monde et des autres. 

 

Alors oui, Titou est élevée par sa nounou depuis l'âge de 3 mois, a été nourrie aux petits pots, confiée tôt et régulièrement aux bons soins de personnes compétentes et aimantes , pendant que sa mère indigne, souvent accompagnée du père indigne, profitait, sortait diner ou voir un spectacle. Et même plusieurs jours en voyage.

 

Mais j'ai besoin de ça pour me sentir moi-même.

Mon boulot. Mes amis. Mon conjoint. Des moments à moi et à nous. 

Ecouter mes goûts, mes envies, mes convictions. 

Vivre ma vie.

Pour ne pas oublier qui je suis. Etre moi-même avant d'être une mère.

 

Et j'ai la prétention de croire que c'est mon épanouissement personnel qui fera de moi une bonne mère pour Titou.

 

Partager cet article

Commenter cet article

Carole Nipette 16/03/2012 12:50

Une prétention justifiée ! je me suis insurgée l'an dernier sur le blog contre ce terme de mère indigne à la mode et ne voulant pas dire la vérité, je milite pour "mère normale" tout simplement, ni
indigne, ni parfaite, juste mère :)

Naddie 17/03/2012 22:32



Mère normale, mère indigne, mère tout court ! Les seules juges seront nos filles. A ce jour, je suis confiante ;-) 



Mat' 29/02/2012 19:21

Moi Picard m'a offert un tablier en remerciement de ma commande... limite antinomique non?

Naddie 01/03/2012 09:59



Ou alors c'est la consécration ! T'es une tellement bonne cliente qu'il te dorlotte ! Qui a dit que le tablier était pas pour Monsieur ? ;-) 



Titetinotino 29/02/2012 15:21

Je ne suis pas maman mais aspire à l'être un jour où mon prince viendra (euh, ça c'est juste pour le rapport à la chanson sinon je ne parlerais pas ainsi)... Je pense, sans pour autant me projeter
trop en avant que c'est ainsi que je concevrais les choses.

C'est comme dans un couple, il faut d'abord être bien soi-même pour s’épanouir à deux. En famille, qui est donc un assemblages de relations, il ne faut pas non plus occulter cet épanouissement
personnel qui agit par ricochet sur son cercle.

Naddie 02/03/2012 10:02



Je ne peux qu'acquiescer. Et je crois qu'il n'y a pas de secret. Quand on part dans cette optique au départ, on y parvient sans peine.



Claire 29/02/2012 09:33

J'espère seulement un jour être aussi indigne que vous tous au dessus avec mes futurs enfants ;)
Je crois que certes, on est maman, mais que surtout, on est d'abord soi-même. Si on n'est pas bien, on ne peut pas décemment s'occuper des pitchouns.
Après, je suis pas over-qualifiée pour en parler, mais je pense que si tu prends un peu de temps pour te recentrer et te ressourcer, c'est tout benef pour tes enfants. alors vive la crèche, vivent
les gd parents, et vive PicPic (mon ptit nom pour Picard)

Sam 28/02/2012 14:18

indigne, deux dignes, très digne... je plussoie Cécile, une maman/des parents qui vont bien c'est tout bénéf pour le cradzet !

Je me souviens qu'on m'a toujours dit que comme parent on ne fait pas de mal quand on est convaincu que ce qu'on fait est la meilleure solution sans se forcer.

Donc pas de scrupules et du plaisir (nous la 1ère -courte- soirée, elle avait deux semaines).

Naddie 28/02/2012 21:52



Ceux qui t'ont dit ça étaient plein de bon sens selon moi ! Et je vous souhaite de continuer comme ça, c'est bon pour tout le monde (avec mon petit recul!)