Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Parole de pères

8 Mars 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Entretiens

En cette journée de la femme, moi je donne la paroles aux hommes. Et aux pères plus précisément. 

 

Entretien avec Gwynplaine, Homogenevensis et Biloo sur leur vision de la paternité. 

 

La preuve que quoiqu'en disent les sondages annuels du 8 mars, la répartition existe, et les pères d'aujourd'hui sont investis auprès de leurs enfants.

 

 

As-tu assisté à l'accouchement ?
Gwynplaine : Oui.
 Homogenevenis : oui, c'était une évidence.
Biloo : Oui, et c'était un choix dès le départ! Et je pense que j'aurai mal vécu le fait de ne pas pouvoir être là.

As tu relayé la maman pendant les nuits ou les jours de maladie ?
Gwynplaine : Pendant les nuits, c'est plus souvent moi qui me levais. Pour les jours maladie, pas encore eu.
Homogenevenis : Oui, sous réserve que l'allaitement implique deux personnages nécessaires et suffisants... au nombre desquels je ne suis pas. Le rendormissement et les petits matins repus me laissent un peu de place ;-) 
Biloo : J'en ai eu l'impression oui, même si le fait de l'allaitement ne m'a pas permis de lui éviter de se lever toutes les nuits! Les jours de maladie ont été assez rare au final, et c'était ma femme qui l'a gardé ainsi que la nounou.

Aujourd'hui, quelle est la répartition papa/maman dans ce qui touche l'Enfant ?
Gwynplaine : Je l'emmène et vais la chercher chez la nounou, 3 jours sur les quatre où elle est gardée. Une semaine sur deux je l'ai pendant mon jour de repos temps partiel (je suis à 70% et la maman est à tps plein). Le plus souvent c'est moi qui l'emmène chez le médecin, parce que c'est plus facile pour moi (on essaie d'être tous les 2 dès que possible). Généralement je donne le bain et la maman donne le repas. On lui fait ses repas même pour chez la nounou (par soucis d'économie), et ça c'est plus souvent sa mère même si je le fais aussi.
Homogenevenis : Maman travaille à 60%, papa à 100% ce qui fait une première distorsion. Ensuite toujours au sein, d'où un deuxième biais. Pour le reste, légère prédominance de la maman (ne serait-ce aussi parce que préparation pour la nuit coïncide avec préparation du repas et que Madame n'aime pas vraiment cuisiner et que mes horaires compliquent le fait d'être là assez tôt) en semaine. Je m'occupe donc de nos repas pendant que la maman s'occupe de Zébrette ou vice versa. La nuit on se relaie à 50/50 pour les angoisses et réveils.Je l'amène chez la nounou environ deux fois sur trois et m'en occupe régulièrement le week-end quand la maman a d'autres activités. Il faut encore ajouter que les grands-parents apportent un réel soutien pour nous dégager des moments à deux (ou simplement des nuits complètes).
Biloo : J'ai envie de dire que c'est du 50/50. Apres pour confirmer faudrait demander à l'intéressée ce qu'elle en pense! :) Je l'emmène tous les matins chez la nounou, on alterne repas, habillage et autre.

Qu'est-ce qui est important pour ton rôle de père à tes yeux ?
Gwynplaine : D'être cohérent avec sa mère dans nos décisions, solidaires devant l'enfant même si désaccord.
Homogenevenis : Etre là et fournir un cadre de vie propice au bonheur.
Biloo : De protéger ma petite famille et lui fournir le meilleur, que ce soit financièrement, amoureusement, loisiralement, vacancièrement ;-)

As tu senti des limites ? 
Gwynplaine : Je les sens à chaque fois qu'elle fait un refus pour se nourrir, quand je m'énerve plus que je ne devrais et que ça m'affecte plus que ça ne devrait (la bataille du repas du soir).
Homogenevenis : Le manque de temps et les contraintes liées à ma profession posent certainement des limites. Après, je me suis toujours (et -surtout- on m'a laissé) occupé de mes cousins et filleuls (couches, repas, bains puis nuits) donc je savais un peu à quoi m'attendre. Ca aide à avoir confiance. Après, je pense que si on hésite pas on avance pas non plus. Je suis très preneur des "essais et erreurs" plutôt que des théories toutes faites.
Biloo : aucune gêne, j'ai toujours été à l'aise. Un manque de temps certains quand on sait que la nounou passe 4 fois plus de temps avec que moi.

Et au boulot c'est perçu comment d'être un père investi ? 
Gwynplaine : Plutôt bien je crois.
Homogenevenis : Plutôt bien, aménagements possibles des horaires, 2,5 jours offerts à la naissance (aucune obligation légale) en plus du jour de l'accouchement (ça c'est obligatoire) (En Suisse, NdA). Après, mes boss sont tous pères de famille (parfois nombreuse) et l'Etude a une volonté de soigner les rapports humains et la qualité de vie des employés (p. ex. pas de travail le WE sauf urgence, pas de mail à la maison, etc.). Ce n'est peut-être pas la plus représentative du milieu à cet égard.
Biloo : Plutôt bien, travaillant avec des jeunes papas, même catégorie sociale, donc sur la même longueur d'onde.

Ton plus beau souvenir ?
Gwynplaine : C'est trop récent (elle a 18 mois) pour qu'un souvenir se détache plus que les autres. Je dirai les dimanches matin quand on la prend avec nous dans le lit.
Homogenevenis : Dur de dire, mais peut-être cette petite crevette hors d'elle qui s'est calmée et endormie en deux minutes une fois posée sur ma poitrine (seul endroit où elle a accepté de dormir les premières nuits).
Biloo : Il y en a tellement! Le dernier en date la découverte de son cadeau de noel, et sa tête à ce moment là! 

Le pire ?
Gwynplaine : La première soirée de retour au bercail : pas un biberon qui correspondait (on a été rechercher celui de la mat' dans la poubelle où on l'avait jeté en arrivant), un stress pas possible parce qu'elle ne buvait pas son lait. Le premier bain (cette même soirée), alors que je ne l'avais jamais fait et que c'est la mère (aussi tendue que moi) qui me donnait les instructions.
Homogenevenis : Miracle de la résilience et de la fatigue, aucun (ou alors la fatigue qui te fait te rendormir debout sous la douche le matin ;-)) 
Biloo : Sa première gastro :(

Ta plus grande fierté de père ?
Gwynplaine : Ma fille.
Homogenevenis : La facilité de contact social de zebrette et son intérêt d'aller vers les autres. C'était dès le départ un de nos souhaits les plus chers et en l'état c'est plutôt réussi. 
Biloo : La voir grandir sereinement chaque jour qui passe.

C'est quoi être papa aujourd'hui selon toi ?
Gwynplaine : C'est finir le yaourt aux fruits de l'enfant alors qu'on a pas encore mangé soi-même.
Homogenevenis : je ressens un clair mouvement de société lié au fait que les pères ne veulent pas juste être producteur de ressource mais participer à la vie de famille, participation rendue nécessaire parce que les femmes veulent (voire, par chez nous, doivent) travailler et ne pas seulement éduquer. Dans le même temps, le monde du travail a de la peine a envisager le temps partiel pour un homme  et à fournir les structures nécessaires d'accueil pour les petits. Il y a donc une évolution vers un plus grand engagement, qui implique aussi que la mère accepte de laisser faire (bien entendu moins bien, mais sans que l'enfant n'en souffre ;-) ) quelqu'un d'autre.
Biloo : C'est être présent autant que possible, que ce soit pour l'enfant ou la maman. Leur donner des envies, des perspectives, construire ensemble une vraie vie de famille.    

Un grand merci à ces trois papas qui ont répondu présent, et qui ont accepté de jouer le jeu !

Partager cet article

Commenter cet article

mat 09/03/2012 13:07

M. Gwynplaine Homogenevenis et Biloo sont-ils représentatifs?

Une idée pour le billet n°2 de la série "Parole de" du blog de Naddie (avant la journée de la femme 2013 hein!) : "tâches domestiques: le plus dur reste à faire ou exaequo?"

Naddie 12/03/2012 09:39



J'y penserai en effet !


Je crois quand même que de plus en plus de pères s'investissent, et qu'en 30 ans la progression est faramineuse non ? 


C'est d'ailleurs souvent une condition préalable bien souvent à la construction d'une famille : deux pour la créer, deux pour la gérer. Les femmes de nos jours ont le choix et le pouvoir de
procréer, aucun doute que certaines y renonceraient si elles devaient tout affronter seules.


Après je ne doute pas qu'il s'agisse surement de certains profils familiaux, et que toutes ne répondent pas à ces critères. 


Mais ceux qui existent, bénissons les ! Et mettons les en valeur ! ;-)



Amandine (Musgrave) 08/03/2012 17:28

Très bonne idée d'avoir commencé par les papas! Je valide le contenu de l'interview, Gwynplaine n'a pas menti ;) Malheureusement j'entends souvent "tu as de la chance" ou "il s'en occupe bien dit
donc" et ça me désole... Un papa qui s'occupe de son bébé, c'est "bien", une maman, c'est juste normal...

Naddie 09/03/2012 09:21



Tu as raison j'ai souvent entendu ça ! Alors même que nos conjoints ne s'efforcent pas à tout ça, ils sont en demande. Mais ça surprend encore un peu. 



Helma_InLaw 08/03/2012 16:14

Superbe billet! Et finalement assez rassurant quant à la place que prennent désormais les pères dans l'éducation de leur enfant.
Maintenant, il faudrait voir les commentaires de leurs femmes, parce que je ne suis pas sûre que ce soit toujours raccord! Ah la la qu'est ce que suis mauvaise langue... ;)
Mais je dis ça parce que j'ai un mec qui est PERSUADE d'en faire 10 fois plus que moi, voilà tout!

Naddie 09/03/2012 09:22



Je pense qu'aujourd'hui les papas ont ENVIE d'aider et de s'investir, et ça change tout. Et surtout les mamans n'hésitent pas à les solliciter, en général ça se fait assez facilement. Les temps
changent et heureusement !