Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un nouveau blog, Twitter, un premier post tout trouvé

18 Février 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Humeur

Depuis cet été (le précédent, celui avant les dernières semaines glaciales qui nous en ont fait oublier jusqu'à l'existence), je fais partie d'un club select de 5 000 000 de personnes en France, un think tank qui devient un phénomène de société, à qui on a attribué l'origine des révolutions arabes, et est suspecté de pouvoir changer le cours des Présidentielles 2012 : Twitter.

 

Twitter, réseau qui bien que parfois méconnu et mal compris a le mérite essentiel de permettre une totale liberté d'expression.

 

Twitter, le réseau par lequel vous pouvez apprendre tout en temps réel sur des sujets brûlants et futils, intéragir dans la seconde, interpeller les puissants, rigoler avec des inconnus.

 

Qui ne le restent pas tous, pas longtemps.

 

Par ces échanges, j'ai rencontré des gens merveilleux, certains "en vrai", d'autres pas encore, mais lié de vrai contacts. 

 

Car en effet, en s'interpellant, se taquinant, s'invectivant parfois, on se lie. Quand certains sont absents quelques jours, on s'inquiète, on s'enquiert. 

 

A force d'échanges quotidiens, je connais mieux certains twittos que des gens que j'ai pu cotoyer "IRL" (= en vrai, note de moi-même) au boulot, ou que mes voisins, avec lesquels la proximité matérielle est pourtant plus grande.

 

J'ai croisé ces derniers mois, parmi les gens à qui j'ai parlé de ma nouvelle "twitt-life", des scpetiques, des réfractaires, des curieux. 

 

Dans ceux-là, tous m'ont posé la même question : pourquoi ? Ou en deux mots peut-être : pour quoi ? 

 

Pour s'informer, échanger, vivre l'actualité d'abord.

 

J'ai créé mon compte Twitter le jour où la France s'est ridiculisée car 11 de ses citoyens refusaient de descendre d'un bus en Afrique du Sud. 

Fabrice Jouhaud, de l'Equipe, avait signé un éditorial grandiose, et signé de son nom et de son pseudo Twitter. 

 

C'est ce jour là que j'ai créé mon profil, pour le féliciter, parce que c'était le biais le plus facile. Et pour lire ce qu'il avait d'autre à dire. 

 

Passionnée d'actualités, j'ai "followé" les comptes des principaux médias, quelques journalistes, et de suggestions en suggestions je suis vite arrivée à suivre une cinquantaine de comptes. 

 

Mais sans followers, mes posts n'ayant aucun écho, je m'en suis rapidement détournée.

 

Jusqu'à cet été donc, où dans le salon d'une belle maison de pierre bretonne, et pour garder le lien avec l'actu, un peu, malgré les vacances, j'ai repris mon compte en main.

 

Répondu à quelques tweets, de quelques grandes figures de ce réseau, notamment dans mon domaine professionnel, le juridique.  

 

Et petit à petit, j'ai découvert certains derrière leurs pseudos, des histoires, des caractères, des personnalités attachantes, passionnantes. 

 

Non Twitter n'est pas un ersatz de vie sociale. Non twitter n'est pas que virtuel. C'est un nouveau biais, moderne, pour rencontrer des gens, et notamment par centre d'intérêts.

C'est la réunion de milliers de personnes qui peuvent échanger en direct, sans fards, sans concession, sans condition.

 

A une époque on rencontrait de nouveaux visages au bal du village, au bureau, en voyage, ou au club de sport. 

 

Aujourd'hui il y a un canal de plus. Pas à la place. Pas mieux. Pas pire. Autre.

 

Twitter nous ouvre au monde, et je me suis ouverte à Twitter. 

 

Partager cet article

Commenter cet article