Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Premier contact, la parole à la défense !

5 Juin 2012 , Rédigé par Naddie Publié dans #Humeur

Je n'ai pas été tendre avec l'institution scolaire dans mon précédent billet, et Cécile a souhaité me consoler (me contrarier ?) en me justifiant qu'heureusement, ce n'est pas partout pareil ! 

Alors comme je suis par essence attachée au principe du contradictoire, voici quelques notes d'optimisme ! 

Après avoir lu le billet, et le ressenti de Naddie, j'ai sollicité de pouvoir donner mon avis.

Nous avons toutes les deux des petites filles du même âge et affrontons de concert les joies de la profession libérale tout en étant mères (ce que au demeurant, et pour échanger régulièrement ensemble, nous gérons plutôt bien, et oui je nous lance des fleurs ça fait pas de mal).

Je me préoccupais donc de savoir quand commençaient les inscriptions à l'école maternelle pour Friponne et dans quelle école elle serait (vive la sectorisation !).

J'ai pris contact avec la mairie et, bonheur, une charmante fonctionnaire en charge de la vie scolaire, me donnait tous les éléments par téléphone, me précisant de venir remplir la demande sur place, bien évidemment, aux horaires d'ouverture de ladite mairie, ce qui, il faut le reconnaître, n'est pas l'idéal quand on bosse (et là je rejoins évidemment le point de ma copine).

Ceci étant fait, ladite charmante dame que j'avais eue au téléphone, s'est avérée toujours aussi charmante lors de mon déplacement en mairie et m'indiquait que je recevrais un courrier courant mai pour finaliser l'inscription de mon rejeton.

Après réception dudit courrier et pour finaliser tout ceci, il fallait s'armer de nombreux documents, en photocopies, et aller directement voir la Directrice aux créneaux horaires : 13h30 - 17h, deux mardis étant prévus .... Oui c'est super simple de s'organiser en tant que mère célibataire et profession libérale.

Bon pas grave, tu réunis soigneusement tous les documents, tu appelles en cata ton pédiatre parce qu'il faut un certificat médical d'aptitude à la vie scolaire (le fait que l'enfant sorte de crèche n'étant pas une preuve en soi mais bon), le pédiatre se gausse car il trouve ça inutile, mais c'est pas grave, il est habitué...

Et tu files donc voir la Directrice.

Mon histoire diffère ici de celle de Naddie car mon premier contact avec l'institution scolaire fut excellent.

Nous étions trois mamans à venir, comme de bonnes élèves, tous les papiers en mains, et la bouche en coeur pleine de questions. Une des mamans avait oublié un document et, prise en flagrant délit comme une mauvaise élève, osait demander toue penaude si elle pouvait l'adresser plus tard.... Point de Cerbère du côté de la Directrice qui lui fit un magnifique sourire en indiquant que ce n'était pas bien grave.

Elle nous a donc reçues toutes les trois ensemble et de suite, nous a, d'une part rassurées, d'autre part, mises en garde.

Mises en garde sur le rythme qui est différent, c'est une réalité, que les enfants soient en crèche ou en nounous. Nous avons eu droit évidemment au laïus sur le fait qu'ils seraient une trentaine pour 2 instits, donc moins d'attention particulière, beaucoup plus d'énervement malgré les siestes.

Elle nous a d'ailleurs préconisé de prévoir de petites journées pour la première semaine afin que l'enfant s'adapte. Ce qui est difficile quand on travaille effectivement (et grande joie, la rentrée scolaire correspond à la rentrée judiciaire ! je vais me régaler...), mais aucun reproche dans sa voix, aucune suggestion d'arrêter de bosser ou de prévoir nounous/grands-parents/conjoints, juste une petite mise en garde, de manière tr_s gentille.

Que l'enfant s'adapte mais également ne soit pas trop crevé au vu du rythme élevé. Elle nous a gentiment indiqué que l'enfant tomberait de fatigue les premiers jours et aurait du mal à se lever les matins suivant (si juste ça pouvait être vrai le week-end....).

Elle nous a également prévenues de la difficulté de certains parents concernant le retour de la journée de l'enfant. C'est un fait, en crèche (je parle pour ma fille évidemment mais je pense que c'est partout pareil), il y a une référente pour l'enfant. Le soir, les nounous présentes prennent toujours le temps de nous raconter la journée du rejeton, de répondre à nos questions et de discuter sur l'évolution dudit rejeton.
La Directrice de l'école nous a donc indiqué que ce serait frustrant mais, eu égard au rapport nombre d'enfants / personnel, ce ne pouvait être la même chose en école. Ceci est d'autant plus vrai, si tu prévois d'inscrire ton rejeton en garderie après la fin de l'école.

Et puis, d'une gentillesse infinie lorsque nous avons abordé le sujet "propreté". Elle nous a indiqué que l'école n'était pas équipée pour tout ce qui est changement de couches, ce que je conçois bien évidemment. Mais surtout, et j'ai trouvé ça très bien, elle nous précisait que l'école faisait toujours un essai pour la sieste, même si l'enfant est plus ou moins propre, et ne rejetait aucun enfant de facto.

Nous avons même pu plaisanter sur le fait que si l'enfant n'était pas récupéré en temps et en heure, il ne finissait pas automatiquement au commissariat du coin où, honteuse, tu viendrais le récupérer !

Bref, le Cerbère que décrit Naddie, je ne l'ai pas rencontré. J'ai eu au contraire la chance d'avoir une personne humaine, sorte de matrone de l'école, au visage tout souriant qui, passée par cette étape de la vie et forte de son expérience, calmait autant nos angoisses que devançait nos questions.

De la même façon, elle nous a indiqué que si nous stressions pour cette rentrée, il valait mieux que ce soit le conjoint / nounou / grands parents qui emmène l'enfant afin que celui-ci n'absorbe pas le stress parental et soit au contraire plutôt "détendu" à l'idée d'entrer à l'école, nous citant son propre exemple lorsque ses enfants avaient dû affronter cette étape de la vie.

Elle a pris le temps de nous indiquer son mode de fonctionnement, le jour où la "liste" des sections serait affichée pour que l'on sache où et quand exactement, nos chères têtes blondes seraient admises à intégrer ce nouveau monde.

Elle nous a même indiqué préféré les échanges par email, et surtout surtout, ne jamais hésiter à la contacter pour toute question même futile.

Oui on peut avoir un très bon contact avec l'institution scolaire la première fois et j'en ai été extrêmement ravie et rassurée.

Partager cet article

Commenter cet article

mathilde 05/06/2012 13:35

passons les horaires, on est habitué à force non?
à ce propos, préparez vous aussi à l'invitation à un gouter d'anniversaire du copain préféré... un mercredi - celui là je l'avais pas vu venir - impossible d'y couper quand votre p'tit gas vous dit
très fier "maman, Lenny m'a invité" en tendant l'enveloppe...

Naddie 08/06/2012 22:20

Un monde merveilleux s'ouvre à nous......